Meet Frantzcia ‘Cia’ Fevry Dieux !

Frantzcia Fevry Dieux better known as Cia was born, raised and resides in Carrefour, Haiti. During her childhood, Cia went to Bethanie primary school and later for her secondary studies, she went to College Adventiste de Diquini and College Cote-Plague. The 30-year-old never chose this path, in fact, her studies were not focused in the direction of the arts. According to her, makeup artistry chose her. “Makeup adopted me”, she says.

Frantzcia Fevry Dieux mieux connue comme Cia est née, a grandi et réside à Carrefour, en Haïti. Durant son enfance, Cia est allée à l’école primaire de Bethanie et plus tard pour ses études secondaires, elle est allée au Collège Adventiste de Diquini et au Collège Côte-Plague. La trentenaire n’a jamais choisi cette voie, en fait ses études n’étaient pas orientées vers les arts. Selon elle, l’art du maquillage l’a choisie. « Le maquillage m’a adopté », dit-elle.

Becoming Makeup Artist/Experiences 

Devenir Maquilleuse/ Expériences 

Cia never attended any cosmetology schools and was never interested in the profession. “I did not like the way people were practicing this profession in Haiti” she admits. When it came to this sector, Cia hated anything involving hair styling but she grew to like makeup. “I only allowed myself to get seminars on makeup artistry,” she says admitting to not like cosmetology entirely. She traveled to the USA to attend makeup seminars by various celebrity makeup artists and have also attended the brand Makeup Forever’s seminars in New York City.  With the strong support from her family, Cia decided to launch herself in makeup artistry. Her husband especially has always been supportive of everything she wanted to attain.

Cia n’a jamais fréquenté d’école de cosmétologie et n’a jamais été intéressée par la profession. « Je n’aimais pas la façon dont les gens pratiquaient cette profession en Haïti » admet-elle. Quand il s’agissait de ce secteur, Cia détestait tout ce qui concernait la coiffure, mais elle a fini par aimer le maquillage. « J’ai seulement suivi des séminaires sur l’art du maquillage», dit-elle en admettant ne pas aimer la cosmétologie entièrement. Elle a voyagé aux États-Unis pour assister à des séminaires de maquillage présidés par divers artistes de maquillage de célébrités et a également assisté à des séminaires de la marque Makeup Forever à New York. Avec le fort soutien de sa famille, Cia a décidé de se lancer dans le maquillage artistique. Son mari a toujours été en faveur de tout but qu’elle voulait atteindre.

Fortunately for Cia, most of the time, her experience in the makeup industry is rather beneficial and gives her great joy. “I am doing something that I like”, she says. What satisfies Cia best about this profession is satisfying clients and a happy customer brings recommendations. “More recommendations keep coming and the customers keep pouring in”, she informs us. Unlike many makeup artists that we have interviewed, Cia is more focused on wedding makeup. She finds it more enjoyable and profitable. With only three years of experience in the industry Cia is already giving back, she has done many makeup seminars open to the public for women wanting to learn the craft.  In November 2017, she was one of the guest speakers for the first edition of Haiti Meet and Greet. And in January 2018 she launched one of the few makeup salons and beauty supply stores in Port-au-Prince, Haiti, which was a great contribution to the industry in Haiti. 

Heureusement pour Cia, la plupart du temps, son expérience dans l’industrie du maquillage est plutôt bénéfique et lui procure une grande joie. « Je fais quelque chose que j’aime », dit-elle. Ce qui satisfait le mieux Cia au sujet de cette profession est la satisfaction des clients et un client heureux apporte des recommandations. « D’autres recommandations continuent d’arriver et les clients continuent à affluer », nous informe-t-elle. Contrairement à de nombreux maquilleurs que nous avons interviewés, Cia se concentre davantage sur le maquillage de mariage. Elle le trouve plus agréable et rentable. Avec seulement trois ans d’expérience dans l’industrie, Cia a déjà donné de nombreux séminaires de maquillage ouverts au public pour les femmes qui veulent apprendre le métier. En novembre 2017, elle était l’une des conférencières invitées pour la première édition de Haïti Meet and Greet. Et en janvier 2018, elle a lancé l’un des rares salons de maquillage et magasins d’articles de beauté à Port-au-Prince, Haïti, ce qui a été une grande contribution à l’industrie en Haïti.

Location: # 15, 1ère ruelle rivière, avenue John Brown in PAP

Just like having great moments in a career, a bad experience can greatly impact your conception of the profession both negatively and positively. Cia has encountered many bad experiences but she chose to speak about two of those. She remembers having two clients that were so frustrated because they did not like their makeup. They threatened to wash their faces off. The first time it happened, Cia was shocked as it was her first time experimenting with such reaction but she still kept her cool and stayed professional. Practicing great professionalism and skills is the key to making this career profitable because being professional will bring more customers. Also, according to Cia, discipline and organization will contribute this.

Tout comme il existe de bons moments dans une carrière, une mauvaise expérience peut grandement influencer négativement et positivement votre conception de la profession. Cia a affronté beaucoup de mauvaises expériences mais elle a choisi de parler de deux d’entre eux. Elle se souvient d’avoir eu deux clientes qui étaient si frustrées parce qu’ils n’aimaient pas leurs maquillages. Elles ont menacé de se laver le visage. La première fois que ça s’est passé, Cia était choquée car c’était la première fois qu’elle expérimentait une telle réaction, mais elle a gardé son calme et est restée professionnelle. Le professionnalisme et La compétence sont les clés pour faire de cette carrière une carrière rentable; car être professionnel apportera plus de clients. En outre, selon Cia, la discipline et l’organisation y contribueront.

When it comes to preparing her clients, Cia likes to use the best products. She mentions brands such as Makeup Forever, Maybelline, and Lancome. “I evolve particularly with private clients there is always an exchange with my clients both personally and professionally”, she says to inform us of her relationships with her clients. Without forgetting the steps of testing different styles of makeup which is obligatory especially for weddings. Trends that Cia loves are highlighting, contouring, and not to forget the ombre lips.

Quand il s’agit de préparer ses clients, Cia aime utiliser les meilleurs produits. Elle mentionne des marques telles que Makeup Forever, Maybelline et Lancome. «J’évolue en particulier avec des clients privés, il y a toujours un échange avec mes clients, à la fois personnel et professionnel», dit-elle pour nous informer de ses relations avec ses clients. Sans oublier les étapes de tester différents styles de maquillage qui sont obligatoires surtout pour les mariages. Les tendances que Cia aime sont : souligner, contourner, et ne pas oublier les lèvres ombre.

Fashion/ Makeup Artistry in Haiti ( Cia’s Views)

Art de la mode et du maquillage en Haïti (Point de Vue de Cia)

On the outburst of Makeup Artists in Haiti, we asked Cia her opinion she said the following: “ Makeup artists always had their place in the evolution of fashion in Haiti”. According to Cia, with social media, Makeup Artists are able to benefit from a great exposure. “And that is very beneficial to upcoming amateurs and professional makeup artists like myself”, she says. A long time ago, people only could name a little group of makeup artists in the entire country and they were ones doing everything from photo shoots, commercials, etc. Now, there are many makeup artists and more are emerging every day. So, there has to be competition according to Cia. Though the competition is good amongst the professional Muas, there are other people claiming to be makeup artists without even knowing how to hold a brush, according to Cia. “Everyone chose to sell themselves however they please, everyone is trying to get out of the shadows”, she says. All this is good, as long as the clients are happy.

Sur l’evolution des Maquilleurs en Haïti, nous avons demandé à Cia son opinion: « Les maquilleurs ont toujours eu leur place dans l’évolution de la mode en Haïti ». Selon Cia, avec les médias sociaux, les Makeup Artists peuvent bénéficier d’une grande visibilité. « Et c’est très bénéfique pour les amateurs et les maquilleurs professionnels comme moi », dit-elle. Il y a longtemps, les gens ne pouvaient nommer qu’un petit groupe de maquilleurs dans tout le pays et ils faisaient tout, des séances photo, des publicités, etc. Maintenant, il y a beaucoup de maquilleurs et d’autres émergent chaque jour. Donc, il doit y avoir de la concurrence selon Cia. Bien que la compétition soit bonne parmi les Muas professionnels, il y a d’autres personnes qui prétendent être maquilleuses sans même savoir comment tenir un pinceau, selon Cia. « Tout le monde a choisi de se vendre comme bon lui semble, tout le monde essaie de sortir de l’ombre », dit-elle. Tout cela est bon, tant que les clients sont heureux.

What is your advice for upcoming Haitian MUAS?

Quel est votre conseil pour les prochains MUAS Haïtiens?

« Spend some time perfecting yourself before exposing yourself as a makeup artists. That way you can appear to be already a professional. Other times we could afford to slack but not anymore because now customers have eyes on all of us.

« Passez du temps a se perfectionner avant de se vanter. Dans ce cas, « ou paret tou bon ». Autre fois on pouvait se le permettre, plus maintenant. Car les clients nous ont tous a l’oeil »

More of  Cia’s work

Meet Bendiane ‘Bennie’ Zephir !

Bendiane Zephir, better known as Bennie and founder of Bennie Cosmetics, was born in Haiti and migrated to the USA from a very young age. Living in Haiti, the 29-year-old makeup artist attended  Jacqueline Turian kindergarten and Nouveau College Bird. In the US she went to Wilton Mannor Elementary school, North Lauderdale Elementary school, Silver Lakes Middle School, Richards Middle School, and Northeast High School. Her college years were spent at Florida Atlantic University, Tallahassee Community College, and she finally graduated with a Public Relations bachelors degree from the historical black College, Florida Agriculture and Mechanical University.

 Bendiane Zephir, mieux connue sous le nom de Bennie et fondatrice de Bennie Cosmetics, est née en Haïti et a émigré aux Etats-Unis dès son plus jeune âge. En Haïti, la maquilleuse de 29 ans a fréquenté le jardin d’enfants Jacqueline Turian et le Nouveau College Bird. Aux États-Unis, elle est allée à l’école élémentaire Wilton Mannor, à l’école élémentaire North Lauderdale, à l’école intermédiaire Silver Lakes, à la Richards Middle School et à l’école secondaire Northeast High School. Ses années de collège ont été passées à la Florida Atlantic University, à Tallahassee Community College, et elle a finalement obtenu un baccalauréat en relations publiques de l’université historique de l’Université Florida Agriculture and Mechanical.
Bendiane Zephir

Becoming Makeup Artist

Devenir Maquilleuse

It all started when Bennie decided to do her mother’s hair and makeup for her wedding.  The wedding planner, who is the owner of Maria’s Party Planning in Fort Lauderdale, decided to have a picture of Bennie’s mother on her wall and a lot of clients started to inquire about the look. They would always ask the event planner about the makeup artist in question and from there Bennie started to get referrals. She became known under the name “Ms. Fabulous B Artistry ». Bennie is a self-taught makeup artist. “ I do a lot of research on Google and YouTube and use my creativity to create my signature makeup style”, she tells us. Although Bennie obtained her Esthetician Facial Specialist license from Palm Beach State College, she had been doing makeup 7 years prior. “Makeup has always been my passion so it came naturally”, she admits. And 9 years later Bennie Cosmetics is ranked as part of the best Haitian makeup artists.

Tout a commencé quand Bennie a fait la coiffure et le maquillage de sa mère pour son mariage. Le planificateur du mariage, qui est le propriétaire de Party Discount Rental à Fort Lauderdale, a décidé d’avoir une photo de la mère de Benny sur son mur et beaucoup de clients ont commencé à se renseigner sur le look de maquillage à partir de là Benny a commencé à obtenir des demandes. Elle est devenue Mme Fabulous B Artistry ». Bennie est une maquilleuse autodidacte. « Je fais beaucoup de recherche via Google et YouTube et utilise ma créativité pour créer mon style de maquillage, ma signature », nous dit-elle. Bien que Benny ait obtenu sa licence d’esthéticienne du Palm Beach State College, elle maquillait depuis 7 ans. « Le maquillage a toujours été ma passion et c’est tout naturellement », admet-elle. Et 9 ans plus tard, Bennie Cosmetics est classée parmi les meilleurs maquilleurs haïtiens.
Bendiane Zephir

Before getting fired from her 4 years cooperate job in the mortgage and finance industry, Bennie always felt stuck at the company. She would sit at her desk planning her next moves pertaining to makeup artistry. This is when she came up with Bennie Cosmetics and created her liquid matte lipstick line, Smooched. While working at this particular company, Bennie felt bored and was looking for a way out. One day her boss interrogated her about her poor performance and Bennie told him the truth about how disinterested she was at work. She admitted that she was going to school for her passion. Her boss understood and even inquired about makeup services for his wife. After speaking to him that day, with a lot of prayers, Bennie’s wish was granted. “ I told God I didn’t want to quit since he gave me that job and that he would have to be the one to take me out”, she tells us.  She legalizes Bennie Cosmetics and one week later her boss fired her. It was a big relief for Bennie and since then she has been her own boss.

Avant de se faire virer de son travail de coopération de 4 ans dans l’industrie hypothécaire et financière, Bennie se sentait toujours coincée dans l’entreprise. Elle s’asseyait à son bureau pour planifier ses prochains looks concernant le maquillage. C’est à ce moment qu’elle a créé Bennie Cosmetics et sa ligne de rouge à lèvres liquide matte appelée Smooched. Alors qu’elle travaillait dans cette entreprise, Bennie s’ennuyait et cherchait une issue. Un jour, son patron l’a interrogée sur sa piètre performance et Bennie lui a dit la vérité sur son désintéressement au travail. Elle a admis qu’elle allait à l’école pour suivre sa passion, son patron a compris et s’est même renseigné sur les services de maquillage pour sa femme. Après lui avoir parlé ce jour-là, avec beaucoup de prière, le vœu de Bennie fut exaucé. « J’ai dit à Dieu que je ne voulais pas arrêter depuis qu’il m’a donné ce travail et qu’il devrait être celui qui me sortira », nous dit-elle. Elle a légalisé Bennie Cosmetics et une semaine plus tard, son patron l’a congédiée. Ce fut un grand soulagement pour Bennie et depuis, elle a été sa propre patronne.

Going into a career in the arts in a Haitian household could be challenging. A lot of traditional Haitian parents want their kids to be lawyers, doctors, nurses, or engineers but Bennie’s mother was always supportive of her choices. « All she wanted me to do was to make sure I had a degree as a backup plan”, she says. Bennie’s family and friends were always supportive from the beginning. She mentions Marjorie, her best friend, as the person that she always runs to when she has ideas in her mind. « I am very thankful for her”, she tells us.

Faire carrière dans les arts pourrait être difficile dans un foyer haïtien . Beaucoup de parents haïtiens traditionnels veulent que leurs enfants soient des avocats, des médecins, des infirmières ou des ingénieurs, mais la mère de Bennie était toujours favorable à ses choix: «Tout ce qu’elle voulait, c’était que je  m’assure d’avoir un diplôme comme plan de secours». elle dit. La famille et les amis de Bennie ont toujours été d’un grand soutien dès le début. Elle mentionne Marjorie, sa meilleure amie, comme la personne vers qui elle court toujours quand elle a des idées qui lui traversent l’esprit. « Je lui suis très reconnaissante », nous dit-elle.

Experience

Expérience

After Bennie got her bachelor’s degree, she moved back to West Palm Beach and started a photography and makeup business with Joel Lafortune the owner of Lafortune Photography. She was the makeup artist and photoshoot director. Then she started working with Abdias Laguerre, founder of Lux media, as a video shoot makeup artist. “I am now a full-time makeup and facial specialist, which allows me to treat my clients’ skin so that it’s nice”, she informs us.

Benny has worked with: Rutshelle Guillaume, Nedjy Jean, Tico, Djakout, Wide Michel, Tvice, Tamy Michel, Klass, Ti Tanbou, Princess Lover, Miss Haiti International Esther, Lovely Joubert, Nadege Telfort, Lux Production, New Vibration, and the list goes on.

Après avoir obtenu son baccalauréat, Bennie est retournée à West Palm Beach et a commencé une entreprise de photographie et de maquillage avec Joel Lafortune, propriétaire de Lafortune Photography. Elle était la maquilleuse et la directrice du photoshoot. Puis elle a commencé à travailler avec Abdias Laguerre, fondateur de Lux Media, en tant que maquilleuse pour certaines de ses vidéos. « Je suis maintenant maquilleuse et specialiste en soin du visage à temps plein, ce qui me permet de soigner la peau mes clients  pour que ce soit mieux fait « , nous informe-t-elle.
Benny a travaillé avec: Rutshelle Guillaume, Nedjy Jean, Tico, Djakout, Michel Wide, Tvice, Tamy Michel, Klass, Ti Tanbou, Princess Lover, Miss Haïti International Esther, Lovely Joubert, Nadege Telfort, Lux Production, New Vibration, et le la liste continue.
Haitian Singer, Rutshelle Guillaume

What fascinates  Bennie about this profession is the reaction and smile on her clients’ faces. Transforming her clients’ faces and enhancing their beauty. “I love making beautiful people beautiful! That’s my saying”, she says. In the process of making people beautiful, she loves to use high-end products and only uses Smooched By Bennie Cosmetics on her clients’ lips and uses her line of eyelashes Vavavoom Luxury. She has never used any Haitian cosmetic products but she would love to try as long as they are of quality.

Ce qui fascine Bennie à propos de cette profession est la réaction et le sourire sur le visage de ses clients. Transformer ses clients face et améliorer leur beauté. « J’adore faire belles les belles personnes! C’est mon dicton « , dit-elle. Dans le processus de rendre les gens beaux, elle aime utiliser des produits de haut de gamme et utiliser seulement Smooched By Bennie Cosmetics sur les lèvres et utilise sa ligne de cils Vavavoom Luxury. Elle n’a jamais utilisé de produits cosmétiques haïtiens mais elle aimerait essayer s’ils sont de qualité.

Kill them with kindness is Bennie’s motto. Once she had a customer who was known to be rude, Bennie took advantage of that knowledge and used it to her advantage. The client started off as mean but Bennie treated her professionally and kindly. During the session, the client expressed a few outbursts of her rudeness but Bennie kept it professional and made her feel comfortable. In the end, she was very pleased with her makeup.

Tuez-les avec de la gentillesse est la devise de Bennie. Une fois, elle a eu une clients qui était connue pour être impolie, Bennie a profité de cette connaissance et l’a utilisée à son avantage. La client a commencé à être impolie mais Bennie l’a traitée professionnellement et avec bonté. Au cours de la session, la cliente a été rude, mais Bennie a gardé son professionnalisme et l’a mise à l’aise. À la fin, elle était très contente de son maquillage.

Fashion/ Makeup Artistry in Haiti ( Bennie’s Views)

Art de la mode et du maquillage en Haïti (Point de vue de Bennie)

Having a career as a makeup artist can be really rewarding with hard work. “I am not in Haiti, I live in Florida but yes it pays my bills well”, she states boldly. When it comes to the fashion industry in Haiti, Bennie sees a lot of creativity. “ I love it! It’s very unique and vibrant”, she admits. There is a lot of Haitian makeup artists emerging nowadays and competition is always on the rise but Bennie tries to stay in her own lane to better her skills every day.” I am my own competition”, she says.

Avoir une carrière de maquilleuse peut être vraiment enrichissante avec un travail acharné. « Je ne suis pas en Haïti, je vis en Floride mais oui, ça paie bien mes factures », déclare-t-elle hardiment. Quand il s’agit de l’industrie de la mode en Haïti, Bennie voit beaucoup de créativités.  » J’aime ça! C’est très unique et vibrant « , admet-elle. Il y a beaucoup de maquilleurs haïtiens qui émergent de nos jours et la compétition est toujours en hausse mais Bennie essaie de rester dans sa propre voie pour améliorer ses compétences tous les jours. « Je suis ma propre compétition », dit-elle.

What is your advice for upcoming Haitian MUAS?

“I would advise them to stay in their own lane and work on personalizing their work. Don’t ever make the mistake of trying to compete with someone else. We are all unique in our own way. Not everyone will love your work but those who do love your work will love it and they will support you, cherish them. Makeup is an expressive art and can’t be interpreted the same. Focus on your craft and do it with all of your heart.”

  Quels sont vos conseils pour les MUAS haïtiens à venir?
« Je les conseillerais de rester dans leur propre voie et de travailler sur la personnalisation de leur travail. Ne faites jamais l’erreur d’essayer de rivaliser avec quelqu’un d’autre. Nous sommes tous uniques à notre manière. Tout le monde n’appréciera pas votre travail, mais ceux qui aiment votre travail l’adoreront et ils vous soutiendront, les chériront. Le maquillage est un art expressif et ne peut être interprété de la même manière. Concentrez-vous sur votre métier et faites-le de tout votre cœur.

More of  Bennie’s work

Meet Kendy ‘Loreto’ Frederique!

A man of few words who speaks through his art, his name is Kendy Frederique born in December and better known as Loreto. Born and raised in Haiti, Loreto considers himself a citizen of the world; he does not have a specific residence. While growing up in Haiti he attended Cours Privée J . Floreal for his primary and secondary education.

Un homme de peu de mots qui parle à travers son art, son nom est Kendy Frederique né en Décembre et mieux connu comme Loreto. Né et élevé en Haïti, Loreto se considère comme un citoyen du monde; il n’a pas de résidence spécifique. Tout en grandissant en Haïti, il a suivi le Cours Privée J. Floreal pour son éducation primaire et secondaire.

Becoming Makeup Artist

Devenir Maquilleur

For many, it is a dream, but according to Loreto, he was already born a makeup artist. “I took some professional seminars on makeup to be able to explore this beautiful world of beauty”, he says. Having a natural talent at makeup artistry, Loreto took courses to enhance his skills. He attended cosmetic school in the Dominican Republic, and in New York, he attended seminars on becoming a beauty educator for professional makeup. For 8 years now Loreto has been practicing this craft, and as he looks back, he is grateful to the people that supported him during his journey. He remembers the support of his aunt, who is no longer with us, and his friends for their endless support.

Pour beaucoup, c’est un rêve, mais selon Loreto, il était déjà né maquilleur. « J’ai pris quelques séminaires professionnels sur le maquillage pour pouvoir explorer ce beau monde de la beauté », dit-il. Ayant un talent naturel à l’art du maquillage, Loreto a suivi des cours pour améliorer ses compétences. Il a fréquenté l’école de cosmétique en République dominicaine, et à New York, il a assisté à des séminaires pour devenir un éducateur de beauté pour le maquillage professionnel. Depuis 8 ans, Loreto pratique ce métier et, en rétrospective, il est reconnaissant envers les gens qui l’ont soutenu durant son voyage. Il se souvient du soutien de sa tante, qui n’est plus avec nous, et de ses amis pour leur soutien sans fin.

Experience 

Expérience

Loreto considers every client as a new experience. When asked if he had any favorite models he loved to work with, he says: “I love to work with every model, it gives me a chance to explore more knowledge”. Loreto is one with many hats when he is not working as a runway coach to Miss Guatemala USA EAST COAST, he is styling someone. Pertaining to makeup, Loreto has outdone himself. He has worked as a makeup artist for Indonesian Diversity, New York Fashion Week, Haiti Fashion Week, Jersey City Fashion Week, Carifesta and many more.

Loreto considère chaque client comme une nouvelle expérience. Lorsqu’on lui a demandé s’il avait des modèles favoris avec lesquels il aimait travailler, il a déclaré: «J’aime travailler avec tous les modèles, cela me donne l’occasion d’explorer plus de connaissances». Loreto est un avec beaucoup de chapeaux, quand il ne travaille pas en tant qu’entraîneur de piste à Mlle Guatemala USA EAST COAST, il dénomme quelqu’un. En ce qui concerne le maquillage, Loretto s’est surpassé. Il a travaillé comme maquilleur pour la Diversité Indonésienne, la Semaine de la Mode de New York, la Semaine de la Mode d’Haïti, la Semaine de la Mode de Jersey City, Carifesta et beaucoup d’autres.

When it comes to bad experiences, Loreto does not let them overpower his professionalism. “Sometimes I encounter some difficult clients but with good communication, I make sure that my client is satisfied”, he says

Quand il s’agit de mauvaises expériences, Loreto ne les laisse pas dominer son professionnalisme. «Parfois, je rencontre des clients difficiles mais avec une bonne communication, je m’assure que mon client est satisfait», dit-il.

With this ever-growing industry in Haiti, there is a need for more makeup artists. There are a lot more creativity and more young talents emerging every day. We asked Loreto his opinion on the matter and according to him, every profession is profitable if and when we manage well what we gain. So, a profession in makeup artistry in Haiti could be profitable if one simply knows how to manage it well. Every makeup artist has their own technique and clientele so there is no need for competition according to Loreto. As for the explosion of makeup artist nowadays he says, “wonderful, now everyone can have a makeup artist that they admire”.

Avec cette industrie en pleine croissance en Haïti, il y a un besoin de plus d’artistes de maquillage. Il y a beaucoup plus de créativité et plus de jeunes talents émergent tous les jours. Nous avons demandé à Loreto son opinion sur le sujet et selon lui, chaque profession est rentable si et quand nous gérons bien ce que nous gagnons. Donc, une profession dans l’art du maquillage en Haïti pourrait être rentable si l’on sait simplement comment bien le gérer. Chaque maquilleur a sa propre technique et sa propre clientèle, donc il n’y a pas besoin de compétition selon Loreto. Quant à l’explosion de maquilleuse de nos jours il dit, « merveilleux, maintenant tout le monde peut avoir un maquilleur qu’ils admirent ».

What advice do you have for future Haitian Makeup Artist? 

Quel conseil avez-vous pour le futur maquillage haïtien Artirst?

“Learn, listen, show and share your work with other future makeup artists. This way everyone can learn from each other. I wish you all success.

« Apprenez, écoutez, montrez et partagez votre travail avec d’autres futurs maquilleurs. De cette façon, tout le monde peut apprendre les uns des autres. Je vous souhaite tout le succès.

More of Frederique’s work

 

Meet Ania Fanfan Alcius!

Her name is Ania FanFan Alcius, born in Haiti and currently resides in Florida, she is a well-known makeup artist and owner of AMC Cosmetics. In the early 2000s wearing makeup was not popular. “People could not apply it properly. I knew it would be the spotlight in the future”, she says. With this assurance, Ania decided to launch herself into the art of makeup artistry.

Son nom est Ania FanFan Alcius, née en Haïti et réside actuellement en Floride, elle est une maquilleuse bien connue et propriétaire de AMC Cosmetics . Au début des années 2000, le maquillage n’était pas populaire. « Les gens ne pouvaient pas l’appliquer correctement. Je savais que ce serait le projecteur de l’avenir « , dit-elle. Avec cette assurance, Ania a décidé de se lancer dans l’art du maquillage artistique.

Becoming Makeup Artist

Devenir Maquilleuse

Ania never attended cosmetic school, she is a self-taught makeup artist. « I started with YouTube videos, I learn a lot from them », she revealed. Later, she took some hands-on classes with celebrity makeup artist and Instagram Guru Lovely Lynn. “She showed me some techniques to be a better MUA”, she says. With the support of her family and husband, 6 years later here she is!

 Ania n’a jamais fréquenté d’école cosmétiques, elle est autodidacte. « J’ai commencé avec les vidéos YouTube, j’ai beaucoup appris », a-t-elle révélé. Plus tard, elle a pris des cours pratiques avec la maquilleuse de célébrités et Guru d’Instagram  Lovely Lynn. « Elle m’a montré quelques techniques pour être une meilleure MUA », dit-elle. Avec le soutien de sa famille et de son mari, 6 ans plus tard, elle est là!

Experience

Expérience 

In Ania’s words, “In every business, there are always ups and downs. In the makeup business, you have to be very patient and practice the best customer service”. The beginning was challenging for Ania as it would be for anybody else. Although challenging, Ania made sure that her customers were always happy when leaving her door. “Therefore I know what I am worth and my customers would not hesitate to pay the highest to book me,” she says with confidence. She is certain that she provides the best customer service.

Selon les mots d’Ania, «dans chaque entreprise, il y a toujours des hauts et des bas. Dans le secteur du maquillage, il faut être très patient et pratiquer le meilleur service à la clientèle ». Le début était difficile pour Ania comme ça aurait pu être le cas pour n’importe qui d’autre. Bien que difficile, Ania s’assurait que ses clients étaient toujours heureux en quittant sa porte. « Par conséquent je sais ce que je vaux et mes clients n’hésiteraient pas à payer plus pour me réserver » dit-elle avec confiance. Elle est très certaine qu’elle fournit le meilleur service à la clientèle.

Dealing with customers is not easy,  Ania had her share of rude customers but she always remembers that they are always right unless they cross the line. “In this business, if you come to me that means you’ve seen my work and you trust my work so, therefore, I will be very professional and keep calm but if the issue gets out of hands I will not provide you with the service”, she tells us.

Traiter avec les clients n’est pas facile, Ania a eu sa part de clients impolis, mais elle se souvient toujours qu’ils ont toujours raison, à moins qu’ils ne franchissent la ligne. « Dans cette entreprise, si vous venez à moi, cela signifie que vous avez vu mon travail et que vous faites confiance à mon travail, donc je serai très professionnelle et je resterai calme mais si ça dépasse les limites, je ne vous fournirai pas le service » elle nous dit.

In the industry, Ania has worked with Lovely Lynn, Daphney Valmy, Kolored by Kay, African Lady 93 and many more. This career has taken Ania to many places and given her experiences that she still finds unreal. What she finds fascinating about this career is how flexible it is. It does not hold a schedule the way that most other careers do. “Every bride, event, celebrity and photo shoot will have their own call time”, she informs us. She loves being able to make her own schedule.  According to Ania, one can accept jobs that coincide with one’s life or refuse the ones that do not. Therefore she thinks this career is great for moms, students, or people trying to transition out of a job that doesn’t satisfy them.

 Dans l’industrie, Ania a travaillé avec Lovely Lynn, Daphney Valmy, Kolored par Kay, African Lady 93 et bien d’autres. Cette carrière a amené Ania à de nombreux endroits et lui a donné des expériences qu’elle trouve encore irréelles. Ce qu’elle trouve fascinant dans cette carrière, c’est sa flexibilité. Elle ne tient pas un calendrier comme la plupart des autres carrières. « Chaque mariée, événement, célébrité et séance photo a son propre temps d’appel », nous informe-t-elle. Elle aime pouvoir faire son propre horaire. Selon Ania, on peut accepter des emplois qui coïncident avec sa vie ou refuser ceux qui ne le sont pas. Par conséquent, elle pense que cette carrière est idéale pour les mamans, les étudiants ou les personnes qui essaient de quitter un emploi qui ne les satisfait pas.

Ania’s Techniques

Les techniques d’Ania

When it comes to favorite products to use, Ania’s list is long but she mentions her top three. She mentions MAC, NYX, and Maybelline. Ania has not yet used Haitian cosmetic products but she is willing to try if they are of good quality. Even though Ania mentioned some of the brands she likes working with, she tells that the looks do not depend on the name of the product but how well you apply them.

 En ce qui concerne les produits favoris à utiliser, la liste d’Ania est longue mais elle mentionne ces trois premiers: MAC, NYX et Maybelline. Ania n’a pas encore utilisé de produits cosmétiques haïtiens mais elle est prête à essayer si c’est de bonne qualité. Même si Ania a mentionné certaines des marques avec lesquelles elle aime travailler, elle dit que les looks ne dépendent pas du nom du produit mais de la façon dont vous les appliquez.

When it comes to favorite products to use, Ania’s list is long but she mentions her top three. She mentions MAC, NYX, and Maybelline. Ania has not yet used Haitian cosmetic products but she is willing to try if they are of good quality. Even though Ania mentioned some of the brands she likes working with, she tells that the looks do not depend on the name of the product but how well you apply them.

 En ce qui concerne les produits favoris à utiliser, la liste d’Ania est longue mais elle mentionne ces trois premiers: MAC, NYX et Maybelline. Ania n’a pas encore utilisé de produits cosmétiques haïtiens mais elle est prête à essayer si c’est de bonne qualité. Même si Ania a mentionné certaines des marques avec lesquelles elle aime travailler, elle dit que les looks ne dépendent pas du nom du produit mais de la façon dont vous les appliquez.

Before she starts to apply makeup on a client, she creates a good relationship with them. She makes sure to ask them what the occasion is and what they will wear. Ania also uses a system where she asks her clients how they like their makeup to be done on a scale of 1 to 5. 1 being on the more natural and 5 more on the dramatic side. Two makeup trends that Ania finds interesting are Fenty Beauty, “Trophy Wife”, the perfect gold pigment that can be swept across the eyelid as a shadow, or on the cheekbone and brow bone as a highlighter. Also, she loves the glitter.

 Avant qu’elle commence à appliquer le maquillage sur un client, elle crée une bonne relation avec le client et s’assure de lui demander quelle est l’occasion et ce qu’ils vont porter. Ania utilise aussi un système où elle demande à ses clients comment ils veulent que leur maquillage se fasse sur une échelle de 1 à 5. 1 étant plus naturel et 5 plus dramatique. Deux tendances de maquillage qu’Ania trouve intéressantes sont Fenty Beauty, «Trophy Wife», le pigment d’or parfait qui peut être balayé sur la paupière comme une ombre, ou sur la pommette et l’arcade sourcilière comme surligneur.  Elle aime aussi les paupières scintillantes.

Fashion and Makeup Artistry in Haiti ( Ania’s Views)

Art de la mode et du maquillage en Haïti (Point de Vue de Ania)

Pertaining to makeup artistry in Haiti, Ania seems to think that it is profitable because of its continued success there. She notices an evolution in the fashion industry in Haiti, as she sees a lot of passionate individuals working hard towards it. Despite their efforts, Ania thinks local network need to support these individuals to achieve greater things. “Of course things are changing there’s more in the market now and I experienced it with a makeup seminar I held last December”, she says.

 En ce qui concerne l’art du maquillage en Haïti, Ania semble penser qu’elle est rentable en raison de son succès continu là-bas. Elle remarque une évolution dans l’industrie de la mode en Haïti, car elle voit beaucoup d’individus passionnés y travailler dur. En dépit de leurs efforts, Ania pense que le réseau local doit soutenir ces individus pour réaliser de plus grandes choses. «Bien sûr, les choses changent, il y en a plus sur le marché maintenant et je l’ai expérimenté avec un séminaire de maquillage que j’ai tenu en décembre dernier», dit-elle.

When asked to give her opinions on the outburst of MUAs in Haiti she said the following, “ I would never think Haiti would have so many MUA today because growing up every female was their own MUA meaning as long you had a “poud Chinwa” you were good to go”. Nowadays our Haitian people are moving along with the rest of the world in fashion. “Hopefully someday we all can get together to share some ideas”, she adds. According to Ania, there’s a lot of competition among us because everyone wants to be on top, therefore everyone is working and willing be better every day.

Lorsqu’on lui a demandé de donner son avis sur la montée des MUA en Haïti, elle a déclaré: « Je ne penserais jamais qu’Haïti aurait autant de MUA aujourd’hui parce qu’en grandissant chaque femme était leur propre MUA aussi longtemps que vous aviez un » poud Chinwa, elle se sentait  « prête pour toutes occasions ». De nos jours, notre peuple haïtien évolue avec le reste du monde dans la mode. « J’espère qu’un jour nous pourrons tous nous réunir pour partager quelques idées », ajoute-t-elle. Selon Ania, il y a beaucoup de concurrence entre nous parce que tout le monde veut être au top, donc tout le monde travaille et veut être meilleur tous les jours.

 

What is your advice for upcoming Haitian MUAS?

Quels sont vos conseils pour les MUAS haïtiens à venir?

#1. Practice. Practice. And then practice some more.
We all know practice makes perfect, and makeup artistry is no exception. Whether it’s trying out different looks on yourself or your friends, the more you do it, the better you’ll be. « Practice is key,” Learning from professionals is important to becoming a truly great artist, but making practice part of your everyday routine is also critical.”

#1. Entraine toi. Entraine toi. Et Entraine toi encore. 
Nous savons tous que la pratique rend parfait, et l’art du maquillage n’en fait pas exception. Que ce soit en essayant différents looks sur vous ou vos amis, plus vous le faites, mieux vous serez. «La pratique est la clé». Apprendre des professionnels est important pour devenir un grand artiste, mais il est également essentiel de faire de la pratique une partie de votre routine quotidienne.

#2 Get online and market yourself.
Thanks to the internet, the beauty world has changed drastically: If you want to be successful, you have to have a web presence. Social media has had a huge impact on makeup artistry. « Think of all the YouTube and Instagram sensations out there! What’s amazing is that there’s a whole new way to experience ideas. “The more you expose your work and are exposed to others, the more you’ll grow. »

 

  # 2 S’inscrire en ligne et se vendre. Grâce à Internet, le monde de la beauté a radicalement changé: si vous voulez réussir, vous devez avoir une présence sur le Web. Les médias sociaux ont eu un impact énorme sur l’art du maquillage. «Pensez à toutes les sensations YouTube et Instagram! Ce qui est incroyable, c’est qu’il y a une toute nouvelle façon d’expérimenter les idées.» Plus vous exposez votre travail et plus vous vous exposez aux autres, plus vous grandirez.

 

More of Ania’s Work

Meet Angelica Valentin!

“My passion is to bring out the beauty in the everyday woman. I glow and grow with each smile my brushes draw, each eyeshadow revealing a hidden facet of my clients. This is no longer just a dream, it is my reality”

– Angelica Valentin.

« Ma passion est de faire ressortir la beauté de la femme de tous les jours. Je brille et grandis avec chaque sourire que mes pinceaux dessinent, chaque ombre à paupières révélant une facette cachée de mes clients. Ce n’est plus seulement un rêve, c’est ma réalité « 

– Angelica Valentin.

Her name is Angelica Valentin, born in the United States on January 20th, 1978. Angelica grew up in Haiti and currently resides in Port-au-Prince. She attended Union School for her secondary studies and obtained her Bachelor’s degree in Hotel and Restaurant Management from Johnson & Wales University in Florida.

Son nom est Angelica Valentin, née aux États-Unis le 20 janvier 1978. Angelica a grandi en Haïti et réside actuellement à Port-au-Prince. Elle a fréquenté Union School pour ses études secondaires et a obtenu son baccalauréat en gestion hôtelière et tourisme de l’Université Johnson & Wales en Floride.
 

Angelica became interested in makeup at a very young age. She would always admire her mother get glammed up in the morning before she went out. “So, naturally I wanted to do the same as a teenager”, she says. After High school, as mentioned before, she pursued a career in the tourism industry. She worked at different hotels for about 4 years and then, she decided to move to Haiti with the plan to pursue her career in tourism. Unfortunately for Angelica, the country was undergoing some tough political instability and made it difficult for her to thrive in the field. She spent 12 years working as a manager of businesses and became a consultant to train people in the hotel and restaurant field. Throughout her journey, Angelica felt a void inside. And then it happened! In 2015, she became unemployed.

Angelica s’est intéressée au maquillage à un très jeune âge. Elle admirait toujours sa mère  quand elle se maquillait le matin avant de sortir. «Alors, naturellement, je voulais faire la même chose en tant qu’adolescente», dit-elle. Après le lycée, comme mentionné précédemment, elle a poursuivi une carrière dans l’industrie du tourisme. Elle a travaillé dans différents hôtels pendant environ 4 ans et ensuite, elle a décidé de déménager en Haïti avec le plan de poursuivre sa carrière dans le tourisme. Malheureusement pour Angelica, le pays connaissait une très grande instabilité politique et il lui était difficile de prospérer sur le terrain. Elle a travaillé pendant 12 ans en tant que directrice d’un couple d’entreprises et est devenue consultante pour former des gens dans les domaines de l’hôtellerie et de la restauration. Tout au long de son voyage, Angelica a senti un vide à l’intérieur d’elle-même. Et puis c’est arrivé! En 2015, elle est devenue sans emploi.

Becoming Makeup Artist

Devenir Maquilleuse

While being unemployed, Angelica turned to Makeup as a pastime. She began researching different techniques on the internet, and her interest in Makeup artistry started to grow. Angelica made a big decision to drop her career to embrace her passion. “At the time, I felt like if I did not invest in myself, then I would be stuck working for people for the rest of my life,” she tells us. Her family was not so fond of the idea but she convinced them that it was something that her heart desired. With her husband’s full support she spent 5 months at Florida Academy of Glam and obtain a certification in Makeup Artistry. It was a big sacrifice for Angelica and as she looks back, March 2018 makes it a year since she became a makeup artist.

Etant au chômage, Angelica se tourna vers le Maquillage comme un passe-temps. Elle a commencé à rechercher différentes techniques sur Internet, et son intérêt pour le maquillage artistique a commencé à grandir. Angelica a pris la décision de laisser tomber sa carrière pour embrasser sa passion. «À l’époque, je me sentais comme si je n’investissais pas dans moi-même, alors je serais coincée à travailler pour les gens pour le reste de ma vie» nous dit-elle. Sa famille n’aimait pas tellement l’idée mais elle les a convaincus que c’était quelque chose que son coeur désire. Avec le plein soutien de son mari, elle a passé 5 mois à la Florida Academy of Glam et a obtenu une certification en maquillage artistique. Ce fut un grand sacrifice pour Angelica et en regardant en arrière, Mars 2018 en fait une année depuis qu’elle est devenue maquilleuse.

After her makeup training, Angelica went back to Haiti to build a client base. She knew it would take a while before being known so she started to reach out to different people in the industry. “I would introduce myself and let them know I was available to collaborate even if it meant providing my services for free just so people would start knowing who I was” she admits. Although some people turned Angelica down, she never let that get in her way. And surely, by word of mouth, people started to call her for bookings. “ I can say I’ve accomplished so much in just one year!”

Après sa formation en maquillage, Angelica est retournée en Haïti pour bâtir  une clientèle. Elle savait que cela prendrait un certain temps avant d’être connue, alors elle a commencé à toucher les différentes personnes de l’industrie. «Je me suis présentée et je leur ai dit que j’étais disponible pour collaborer, même si cela signifiait fournir mes services gratuitement afin que les gens commencent à savoir qui j’étais», admet-elle. Bien que certaines personnes aient rabaissé Angelica, elle ne laissait jamais cela se mettre en travers de son chemin. Et sûrement, par le bouche à oreille, les gens ont commencé à l’appeler pour les réservations. « Je peux dire que j’ai accompli tellement de choses en une seule année! »

Experience

Expérience

When asked about her favorite models to work with, she began by stating: “An ideal model to me is one who is not only beautiful, but also down to earth, relatable, and intelligent. I believe being beautiful requires all these attributes”. She recently had the privilege of working with Raquel Pelissier and Kiki Barth who according to Angelica,  are two of Haiti’s best representatives on the international modeling scene.

To name a few people, Angelica has worked with: Raquel Pelissier- Miss Universe First Runner Up 2016, Kiki Barth (Fashion Model and Former Miss Haiti), Mikaben- Musician (Songwriter, Producer, Entertainer), Jean Claude Michel- Photographer, Jameson Thermithus- Photographer, Verdy Verna- Photographer, Rameces Sekoya Studios -Photographer and Videographer, Frederic Dupoux- Photographer.

Interrogée sur ses modèles préférés, elle a commencé en disant: «Un modèle idéal pour moi est celui qui est non seulement beau, mais aussi pragmatique, qui a de la conversation et intelligent. Je crois que la beauté exige tous ces attributs « . Elle a récemment eu le privilège de travailler avec Raquel Pelissier et Kiki Barth qui, selon Angelica, sont deux des meilleurs représentants d’Haïti sur la scène internationale du mannequinat.
Pour nommer quelques personnes, Angelica a travaillé avec: Raquel Pelissier – Miss Universe First Runner Up 2016, Kiki Barth – (Mannequin et ancienne Miss Haïti), Mikaben- Musicien (Auteur-Compositeur, Producteur, Animateur), Jean Claude Michel-Photographe, Jameson Thermithus – Photographe, Verdy Verna- Photographe, Rameces Sekoya Studios – Photographe et vidéaste, Frédéric Dupoux – Photographe
Raquel Pelissier – Miss Universe First Runner Up 2016

Angelica’s Techniques

Les techniques d’Angelica

Before Angelica applies makeup on clients, she ensures that their face is properly moisturized. She primes their face based on skin type and ensures that she asks them about their preferences. She gives advice on products and colors to suit the client’s skin tone. She does research on a product before she uses them and invests in quality over quantity. She chooses carefully before she invests, regardless of the latest makeup trends. She does not emphasize trends because she tends to go more towards classic beauty techniques but she does enjoy highlighting and contouring on special occasions. “ It just adds that extra drama which I love!” The clients that she caters to are very conscious about what they put on their face. When asked about using Haitian cosmetics, Angelica is currently exploring and definitely loves the idea of supporting local products.

Avant qu’Angelica ne maquille les clients, elle s’assure que leurs visages soient bien hydratés. Elle prépare le visage en fonction du type de la peau et leur pose des questions sur leurs préférences. Elle donne des conseils sur les produits et les couleurs pour convenir au teint de la peau du client. Elle fait des recherches sur un produit avant de l’utiliser et investit dans la qualité plutôt que dans la quantité. Elle choisit soigneusement avant d’investir, indépendamment des dernières tendances de maquillage. Elle ne met pas l’accent sur les tendances, car elle a tendance à aller plus vers les techniques de beauté classiques, mais elle aime souligner et contourner lors des occasions spéciales. « Cela ajoute juste ce drame supplémentaire que j’aime! » Les clients auxquels elle s’adresse sont très conscients de ce qu’ils mettent sur leurs visages. Interrogée sur l’utilisation des cosmétiques haïtiens, Angelica explore actuellement et aime définitivement l’idée de soutenir les produits locaux.

Fashion/ Makeup Artistry in Haiti ( Angelica’s Views)

Art de la mode et du maquillage en Haïti (Point de vue de Angelica)

Being a makeup artist in Haiti is rewarding according to Angelica, although it has its challenges. “You just need to have a goal, go for it, be patient and have faith that you will succeed”, she advises. Angelica sees a lot of young talented individuals in Haiti but she would also love to see more fashion-related events that focus on creativity in the industry. Also, according to Angelica, there is an evolution in our fashion industry. There is a growing demand for sophisticated and refined clothing. “Social Media has contributed a lot to this evolution”, she says.

Être maquilleuse en Haïti est gratifiant selon Angelica, même si elle a ses défis. « Vous avez juste besoin d’avoir un but, allez-y, soyez patient et ayez la foi que vous allez réussir », conseille-t-elle. Angelica voit beaucoup de jeunes talents en Haïti, mais elle aimerait aussi voir plus d’événements liés à la mode qui mettent l’accent sur la créativité dans l’industrie. En outre, selon Angelica, il y a une évolution dans notre industrie de la mode. Il y a une demande croissante de vêtements sophistiqués et raffinés. « Les médias sociaux ont beaucoup contribué à cette évolution », dit-elle.

Haiti’s fashion industry is evolving, and young people are now becoming more interested in it. Many young people are choosing a career in fashion, specifically makeup artistry, and modeling. “I think it’s great”, she says. “One can venture into retail makeup, special events makeup, bridal makeup, airbrush, body painting, special effects, fashion-editorial makeup, video, film, television, and theater”, she continued. And when it comes to competition, Angelica thinks it’s a good thing. In her own words, “Competition stimulates growth and creativity. Without it, one cannot thrive to do better”.

L’industrie de la mode en Haïti évolue et les jeunes s’y intéressent de plus en plus. Beaucoup de jeunes choisissent une carrière dans la mode, en particulier l’art du maquillage, et le mannequinat. « Je pense que c’est génial », dit-elle. «On peut se lancer dans le maquillage au détail, le maquillage des événements spéciaux, le maquillage nuptial, l’aérographie, la peinture corporelle, les effets spéciaux, le maquillage éditorial, la vidéographie, le cinéma, la télévision et le théâtre». Et quand il s’agit de compétition, Angelica pense que c’est une bonne chose. Dans ses propres mots, «La concurrence stimule la croissance et la créativité. Sans cela on ne peut pas prospérer pour faire mieux « .

When we asked Angelica about her bad experiences in the industry she replied “Hah Hah! I won’t tell!”. Instead, she told us the following, “You will eventually run into a challenge or a bad experience with a client in some way or another. It is how you handle the situation that allows you to redeem yourself and maintain a good relationship.” She says. She makes sure she provides her services all while being kind, cordial and selfless as possible.

Lorsque nous avons interrogé Angelica sur ses mauvaises expériences dans l’industrie, elle a répondu « Hah Hah! Je ne le dirai »  suit: «Vous finirez par faire face à un défi ou une mauvaise expérience avec un client dans certains cas, d’une façon ou d’une autre. C’est la façon que vous gérez la situation qui vous permet de vous racheter et de maintenir une bonne relation. »Elle dit. Elle s’assure qu’elle offre ses services tout en étant gentille, cordiale et altruiste que possible.

What is your advice for upcoming Haitian MUAS?

Quel est votre conseil pour les prochains MUAS haïtiens?

« Your ambition and determination to learn the trade alone can take you very far by doing the research, learning from someone else, and practice, practice, practice while evolving with what is trending worldwide and being open to being versatile. The secret! Be relatable, network; always look your best while giving 110% always! »

«Votre ambition et votre détermination à apprendre le métier peuvent vous mener très loin en faisant de la recherche, en apprenant de quelqu’un d’autre et en pratiquant, pratiquant, pratiquant tout en évoluant dans le monde entier et en étant ouvert à la polyvalence. Le secret! Être reconnaissable, branché; toujours projeter l’excellence tout en vous donnant à 110% toujours!»

More of Angelica’s work

 

 

Meet Samie Jo

The staff of Evolution of Fashion in Haiti is always thrilled to write about the game changers of the Fashion industry in Haiti. With that said, we present you with the story of Samie Jo.

Le personnel de l’ Evolution of Fashion in Haïti est toujours ravi d’écrire sur les changeurs de jeux du secteur de la mode en Haïti. Ceci dit, nous vous présentons l’histoire de Samie Jo.

Most people know her as Samie Jo. She is a very talented makeup artist who is located both in Florida and Haiti. Samie Jo’s fascination with makeup started when she was about 13 years old. She would always practice on her sisters’ faces. At that age, makeup is like a toy or a tool to play pretend but for Samie Jo it was rather something serious. Little did her thirteen-year-old self knew, she was going to be a force to be reckoned with in the industry.

La plupart des gens la connaissent comme Samie Jo. Elle est une artiste de maquillage très talentueuse située à la fois en Floride et en Haïti. La fascination de Samie Jo pour le maquillage a commencé quand elle avait environ 13 ans. Elle pratiquait toujours sur le visage de ses sœurs. À cet âge, le maquillage est comme un jouet ou un outil à jouer, mais pour Samie Jo, c’était quelque chose de sérieux. Âgée de 13 ans, elle croyait qu’elle allait être une force à compter dans l’industrie du maquillage.


At the age of 20, Samie had her first bridal makeup experience and from then on, everyone knew that she had a gift. Most people may not know, but Samie Jo is a registered nurse who decided to follow her passion for makeup. Six years ago,  she took the decision to follow this burning passion inside of her which is her love for makeup artistry.

À l’âge de 20 ans, Samie a eu sa première expérience de maquillage nuptiale et dès lors, tous savaient qu’elle avait un cadeau. La plupart des gens ne connaissent peut-être pas, mais Samie Jo est une infirmière autorisée qui a décidé de suivre sa passion pour le maquillage. Il y a 6 ans, elle a pris la décision de suivre cette passion ardente qui est son amour pour le maquillage artistique.

As a makeup artist, Samie Jo is not afraid of stepping out of her comfort zone. She is certainly not afraid to use colors and creativity, in fact she loves it.  She expresses herself through her art of makeup artistry.  She gives her all! “Makeup for me is therapy…it’s my obsession” she states. Samie Jo tells us that she uses makeup to send out important messages such as, AIDs and Domestic violence awareness.

En tant que maquilleuse, Samie Jo n’a pas peur de sortir de sa zone de confort. Elle n’a certainement pas peur d’utiliser les couleurs et la créativité en fait, elle l’aime. Elle s’exprime par son art du maquillage artistique. Elle lui donne tout ! « Le maquillage pour moi est la thérapie … c’est mon obsession », déclare-t-elle. Samie Jo nous dit qu’elle utilise le maquillage pour envoyer des messages importants tels que le SIDA et la sensibilisation à la violence domestique.

Like every makeup artist, there are always a few people that they aspire to work with. Samie Jo would love to work with, Niskaa, Raquel Pelissier, Emeline Michel and Haiti’s first lady, Martine Moise. She also had the pleasure of working with one of the tops Haitian female singers, Rutshelle Guillaume, Amakeda, actrice Gessica Geneus, JPerry, Anedie Azael, Saskya Sky, Ada, Ayiiti, Princess Eud, and Miss World Haiti 2015, Suzanna Sampeur. 

Comme tous les maquilleurs, il y a quelques personnes avec lesquelles ils aspirent à travailler. Samie Jo aimerait travailler avec Niskaa, Raquel Pelissier, Emeline Michel et la première dame d’Haïti, Martine Moise. Elle a également eu le plaisir de travailler avec une des chanteuses Haïtiennes, Rutshelle Guillaume, Amakeda, l’actrice Gessica Geneus, J-Perry, Anedie Azael, Saskya Sky, Ada, Ayiiti, Princess Eud et Miss World Haïti 2016, Suzanna Sampeur.

Haitian artist Rutshelle Guillaume

One of her best moments was when she was booked for a bridal makeup session, and the bride was a little insecure about her scars and acne. The Bride cried with worry of not looking beautiful on her wedding day. But Samie Jo to the rescue!  Samie Jo concealed her scars and acne, leaving her face flawless. The bride’s reaction when she saw her face was “Priceless” as described by Samie Jo. “I will never forget it” Samie Jo says.  

L’un de ses meilleurs moments était quand elle a été réservée pour une séance de maquillage de mariage, la mariée était un peu instable à propos de ses cicatrices et de son acné. La mariée a pleuré avec l’inquiétude de ne pas avoir l’air belle le jour de son mariage. Mais, une chose était sûre, Samie Jo à la rescousse ! Samie Jo a caché ses cicatrices et son acné, laissant son visage impeccable. La réaction de la mariée quand elle a vu son visage était « inestimable » comme décrit par Samie Jo. « Je ne l’oublierai jamais », dit Samie Jo.

One of her bad experiences in this area was when Samie Jo had finished working on a makeup look using her creativity and the photographer who took the pictures and never gave them to her. It was frustrating to Samie Jo and since then she chooses carefully with whom she works with. She bought a professional camera and she decided to study a bit of photography. She does not say she’s a professional photographer yet but she does it well.

L’une de ses mauvaises expériences dans ce domaine était lorsque Samie Jo avait fini de travailler sur un maquillage en utilisant sa créativité et le photographe qui a pris les photos et ne les a jamais remis. C’était frustrant pour Samie Jo et depuis, elle choisit avec soin avec qui elle travaille. Elle a acheté une caméra professionnelle et elle a décidé d’étudier un peu de photographie. Elle ne dit pas qu’elle est encore un photographe professionnel mais elle le fait bien.

Haitian artist Princess Eud

When it comes to competition in the industry, according to Samie Jo, there is a silent one. Although she says she is not in any competition with anyone, she feels as though she is not appreciated by other makeup artists in Haiti. “To be frankly honest I haven’t received much love from the MUAs in Haiti,” she tells us. “I just want to continue to put good art out there and inspire others” She continued.  Regardless, she receives lots of love from her followers and clients, which she describes as “overwhelming”. Samie Jo is honored and grateful to have people appreciate her talent.According to Samie Jo, makeup in Haiti is seasonal. She believes that as a Makeup artist one may need another job because the big gigs come in carnival, and wedding seasons. “There are definitely dry seasons in makeup artistry,” she says.

En ce qui concerne la concurrence dans l’industrie, selon Samie Jo, Il y a une compétition silencieuse. Bien qu’elle dise qu’elle n’est pas en concurrence avec personne, elle se sent comme si elle n’était pas appréciée par d’autres maquilleurs en Haïti. « Pour être franchement honnête, je n’ai pas reçu beaucoup d’amour des MUAs en Haïti », nous dit-elle. « Je veux juste continuer à mettre du bon art là-bas et à inspirer les autres », a-t-elle poursuivi. Quoi qu’il en soit, elle reçoit beaucoup d’amour de ses partisans et clients, qu’elle décrit comme «écrasante». Samie Jo est honorée et reconnaissante d’avoir apprécié son talent. Selon Samie Jo, le maquillage en Haïti est saisonnier. Elle croit que, en tant qu’équipe de maquillage, on peut avoir besoin d’un autre travail parce que les grands spectacles viennent au carnaval et aux saisons de mariage. « Il y a définitivement des saisons sèches en maquillage artistique », dit-elle.

When asked about her future in this trade, Samie Jo simply stated, “I will never stop”. According to her she will do makeup until she’s old. “If I stop, I will feel like a part of me died” she went on. Stopping or leaving this trade is not an option to Samie Jo and she is pretty serious when it comes to this passion of hers.

Lorsqu’on lui a posé des questions sur son avenir dans ce métier, Samie Jo a simplement déclaré: « Je ne m’arrêterai jamais ». Selon elle, elle maquillera jusqu’à ce qu’elle soit vieille. « Si je m’arrête, je me sentirai comme une partie de moi morte », at-elle poursuivi. Arrêter ou quitter, ce commerce n’est pas une option pour Samie Jo et elle est très sérieuse quand il s’agit de cette passion.


Samie Jo’s goal is to bring variety to the industry, to put a smile on people’s faces, to inspire and to motivate anyone wanting to choose makeup as a career. To anyone who wants to start a career in makeup, Samie Jo’s advice is merely to make sure that you love this career first and to practice. She emphasizes on practicing and on putting your best work forward.

Le but de Samie Jo est d’apporter une variété à l’industrie, de faire sourire les gens, d’inspirer et de motiver toute personne désireuse de choisir le maquillage comme carrière. Pour quiconque qui veut commencer une carrière de maquillage, les conseils de Samie Jo pour vous sont simplement d’assurer d’aimer cette carrière d’abord et de le pratiquer. Elle met l’accent sur la pratique et la mise en œuvre de votre meilleur travail.

MORE OF SAMIE’S WORK

Meet Francisco Bellevue (Francisco Le Maquilleur)

A person who uses ingenious strategies to expose their talent deserves to have their story written and to be appreciated . With that said, the EVOLUTION OF FASHION IN HAITI’s (EFH) staff offer you an example of inspiration.

Une personne qui utilise des stratégies ingénieuses pour se créer une place mérite qu’on lui accorde le temps d’apprécier son histoire. Sur ce, le staff d’EVOLUTION OF FASHION IN HAITI (EFH) vous offre un exemple d’inspiration.

Born in Delmas, he inherited the name  Francisco Bellevue. Francisco is 25 years old and is single. He is the next to last in a family of 5 children.He was raised in a family with very little financial resources but enjoyed a good education by attending good schools. He used to spend 2 days without food. However, these unfortunate events contributed to the construction of his personality and to remind him that one of the great rules of life is to fight to the end. He says he is not perfect, but day by day he tries to be better than yesterday.

Né à Delmas, ses parents lui ont confié l’appellation de Francisco Bellevue, il est célibataire et il a deja 25 ans. Il est l’avant dernier dans une famille de 5 enfants. Il précise qu’il n’est pas parfait, mais au jour le jour il essaie d’être mieux qu’hier.  Il fut élevé dans une famille avec de maigres ressources financières, mais jouissait d’une bonne éducation par la fréquentation de bonnes écoles. Il avait l’habitude de passer 2 jours sans nourriture. Somme toute, ces événements concourent à la construction de sa personnalité et lui rappellent que l’une des grandes règles de la vie, c’est de lutter jusqu’au bout.


At the end of his high school studies, at the age of  17 years old, after having trained in the technique of makeup and skin care, Francisco decided to pursue his dream. He was attracted to and influenced by a friend who is also a makeup artist and worked in partnership with him. Francisco created a commercial name and his own clientele by offering free services during his debut in exchange for visibility. Thanks to his patience, today he has become a professional makeup artist.

Après ses études classiques, alors qu’il était âgé de 17 ans, Francisco a décidé de se lancer après avoir suivi des formations sur la technique du maquillage et les soins de la peau. Il a été attiré par un ami qui lui aussi est un maquilleur et a travaillé en partenariat avec lui. Francisco a créé un nom commercial, sa propre clientèle en offrant son service gratuitement pendant une période à des productions en échange de visibilité afin de véhiculer son nom. Continuant sur cette lancée, il est devenu aujourd’hui grâce à sa patience un maquilleur pro.

According to Francisco, he chose to be a makeup artist because it is his talent and that it was second nature to him. Seeing his own work, he says that it gives him more motivation to continue and improve the quality of his touch. Makeup is very meaningful to Francisco, it is what defines him and it is a real career for him.

Selon Francisco, il a choisi d’être maquilleur parce que c’est son talent et il a pu découvrir en lui que c’est une seconde nature. En voyant ses œuvres, il raconte que çà lui donne plus de motivation pour continuer et améliorer la qualité de ses touches. Le maquillage compte beaucoup pour lui, c’est son domaine de définition, sa vie et un vrai métier pour lui.

His journey was very long and it was not easy to get where he is today. He faced a lot of problems when deciding to officially launch himself as a makeup artist. Francisco found a lot of people who discouraged him because of this choice, despite everything he decided to advance because he is very passionate of this profession. According to him, to be a makeup artist makes him a responsible individual,  because he always keeps himself busy with his clients and sees himself as a useful man to his society.

Son parcours, il peut dire que c’est très long et que çà n’a pas été facile pour y arriver, il a affronté pas mal de problèmes en décidant de se lancer officiellement en tant que maquilleur. Francisco a trouvé pas mal de gens qui lui ont découragé pour son choix, malgré tout il a décidé d’avancer car il est un passionné de ce métier. A lui entendre, être maquilleur fait de lui quelqu’un responsable, car il est toujours occupé avec ses clients et il se voit en tant qu’un homme utile à sa société.

Suzana Sampeur Miss world 2016

As in all stories, there are good and bad memories. His best memory, was during the final of  » Miss Haiti  », he was back stage to finalize his work. Upon entering the room, one of the hosts mentioned his name « Francisco the Make-up Artist ». Often people hear the name on TV or on the radio, but the face is sometimes unknown. Almost the whole room surrounded him to take pictures and presented him with words of appreciation and as well as advice. He spent more than half-an-hour  answering questions and he was moved that evening because he saw a lot of fans who appreciated his work. Whenever a person gives him advice, whether destructive or constructive, it is important to him, because it encourages him to work much more and to give the best of himself.

Comme dans toute histoire, il y a de bon et de mauvais souvenir. Son plus beau, c’était lors d’une finale de ‘’Miss Haïti’’, il était au back stage pour finaliser son travail. En rentrant dans la salle, l’un des présentateurs a fait mention de son nom « Francisco le maquilleur ». Souvent on entend ce nom à la télé ou à la radio, mais le visage était méconnu, presque toute la salle l’environnait pour se prendre en photo et lui présente des mots de félicitation. Il a passé plus de 30 minutes à répondre aux différentes questions et il était ému ce soir là, car il a vu pas mal de fans qui apprécient son travail. A chaque fois qu’une personne lui donne un conseil, que ce soit destructif ou constructif, c’est important pour lui, car çà lui encourage de travailler beaucoup plus et de donner le meilleur de lui-même.

Cassandre Joseph Miss Haiti Int 2016

For his worst memories, the first one occurred during a taxi motorcycle ride, where he was attacked by armed robbers and his box of makeup was stolen. Francisco felt a bit traumatized, depressed, and that remained a nightmare for him. The next bad memory was when Francisco was 5 years old, he experienced a very serious accident where he almost died. Francisco and his twin brother were overthrown by a car, this event caused the death of his twin brother and Francisco spent more than 6 months in the hospital. He says that make-up is an art and can not be practiced by just anyone, as it may seem, because it takes love and passion. According to Francisco, a makeup artist is one who has a good notion of makeup, who knows how to apply and use cosmetic products on the skin: « you need to know the complexion and the type of skin that your client has, facial morphology, and the product that suits the client best » he says.

Ses plus mauvais souvenirs, le premier fut survenu lors d’un « taxi moto », il a été attaqué par des bandits armés et sa boite de maquillage a été volée. Francisco se sentait un peu traumatisé, déprimé, c’était un cauchemar de son côté. Lors de ses 5 ans, il a vécu un accident très grave où il a failli mourir. Francisco et son frère jumeau furent renversés par une voiture, cet événement a occasionné la mort de son frère jumeau et il a passé plus de 6 mois à l’hôpital. Il précise que le maquillage est un art et qui ne peut pas être pratiqué par n’importe qui, comme bon leur semble car il faut de l’amour et de la passion.  Selon Francisco, un pro maquilleur est celui qui possède une bonne notion du maquillage, qui sait comment appliquer et utiliser des produits cosmétiques sur la peau :« il faut savoir le teint et le type de peau de la personne, la morphologie du visage, le type de produit qui lui convient » dit-il.

His unforgettable moment was in 2015 at the Miss Haiti finale when he witnessed the crowning of his best friend.  He was present with her all the way, in fact she registered for the pageant under his influence and he was also her coach. That night he felt so happy that he cried. It was an unforgettable evening for Francisco as a consultant makeup artist.

Le moment inoubliable, c’était en 2015 lors d’une finale de Miss Haïti en constatant le couronnement de sa meilleure amie, il était présent avec elle durant tout le parcours, elle a procédé à l’inscription sous son influence et il était aussi son coach. Ce soir là, il se sentait tellement content qu’il a pleuré. C’était une soirée inoubliable pour Francisco en tant que conseiller-maquilleur.

 His model is a friend that he spent a lot of time with, the first who advised him to go into the field and also the first who taught him how to apply makeup,   » Azor the makeup artist  ». Azor is a person that he respects very much because he contributed greatly in his success. You can understand how the EFH’s staff feels to hear that Haitians in the Fashion industry are inspiring each other and not just looking for foreign inspirations.  The person who he would really like to make up is Céline Dion because she is one of his favorite stars and he is confident that he will achieve this dream.

Son modèle est un ami qu’il a passé pas mal de temps avec lui, le premier qui lui a conseillé de se lancer dans le domaine et aussi le premier qui lui a enseigné le maquillage, ‘’Azor le maquilleur’’, c’est un personnage qu’il respecte beaucoup car il a contribué grandement dans son succès. Vous pouvez comprendre comment le staff de l’EFH se sent entendre que les Haïtiens dans l’industrie de la mode s’inspirent et ne cherchent pas seulement des inspirations étrangères. La personne qu’il aimerait vraiment maquiller est Céline Dion, car  c’est l’une de ses stars préférées et il est confiant qu’il va réaliser son rêve.
Francisco’s biggest goals as a makeup artist is to open a makeup school where people can come to learn the techniques of makeup, skin care and also to open a cosmetics shop. According to Francisco, there is no spirit of competition, makeup is an art, he does it with love and passion, each makeup artist has their own personal touch. Ultimately, each client finds themselves in their favorite makeup artist’s chair. Each makeup artist always brings something different in comparison to the other, better or less. As it is said  « Tastes and colors, are not discussed. »

Les plus grands projets de Francisco en tant que maquilleur, c’est d’ouvrir une école de  maquillage où les gens pourront venir apprendre les techniques du maquillage, les soins de la peau et ouvrir une  boutique de produits cosmétiques. Selon Francisco, il n’y pas d’esprit de compétition, le maquillage est un art, il le fait avec amour et passion, chaque maquilleur a sa touche personnelle. En finalité, chaque client se retrouve chez son maquilleur favori parce qu’on apporte toujours quelque chose différente par rapport à d’autres que ce soit mieux ou moindre, comme on le dit bien dans ce dicton « Des goûts et des couleurs, on n’en discute pas. »


As for his parents, when he started, it was a bit difficult with his father who did not see him as a makeup artist, but rather as a lawyer, a doctor, and so on. But in the end, they finally accepted because it was his dream and his choice. Today, Francisco can say that his parents are proud of him because he built a great fame in this trade. In his environment, Francisco does not stop helping people who are interested in makeup and is always available to them and to his clients.

Du côté de ses parents, quand il a commencé, c’était un peu difficile avec son père qui ne lui voyait pas en tant que maquilleur, mais plutôt comme un homme d’état tel qu’un juriste, un médecin, etc. mais au final, ils ont fini par accepter car c’était son rêve et son choix. Aujourd’hui, Francisco peut dire que ses parents sont fiers de lui car il a construit une grande renommée dans ce métier. Dans son environnement, Francisco ne cesse pas d’aider les gens qui sont intéressés par  le maquillage et est toujours disponible pour eux et ses clients. 

Haitian Rapper, Kasoumee

 As advice to young people, Francisco says to them that makeup is a great art, but in a country like ours to be a makeup artist, we must first love the job, have patience, accept criticism to evolve and especially to have a role model in the trade. He says that aspirants must always be available and willing when it comes to training the upcoming generation of MUAs because there is a huge difference between applying makeup and disguising. Finally, a makeup artist always aims for perfect beauty and does not stop in improving his or her work to satisfy the customers, basically, a makeup artist is an aesthetic magician.

Pour les conseils aux jeunes, Francisco leur dit que le maquillage est un grand art, mais dans un pays comme le nôtre pour être un maquilleur, il faut d’abord aimer le métier, avoir beaucoup de patience, accepter d’être critiqué pour évoluer et surtout avoir des aînés dans le métier. Il a précisé que les aspirants doivent être toujours disponibles et disposés quand il s’agit de formation parce qu’il y a une énorme différence entre se maquiller et se déguiser. Enfin, un maquilleur vise toujours la beauté parfaite et ne cesse pas d’améliorer son travail afin de satisfaire ses clients, en résumé un maquilleur est un magicien esthétique.

More Of Francisco’s Work

Haitian artist Roody Roodboy

Meet Matti Domingue

Reading the story of a person who is a positive energy source in the field of makeup is an opportunity not to be missed. With this in mind, EVOLUTION OF FASHION IN HAITI’s staff invites you to browse through the lines below.

La lecture de l’histoire d’une personne qui est une source d’énergie positive dans le domaine du maquillage est une occasion à ne pas rater. Sur ce, le staff d’EVOLUTION OF FASHION IN HAITI vous invite à parcourir les lignes ci-dessous.

She is a 27-year-old mother, CEO of Zoule Talent Agency,  Zoule makeup, and manager of the rapper Baky Popile. Her family comes from southern Haiti, more precisely, Aux Cayes. She grew up in Port-au-Prince until the age of eleven when she moved to the United States. Matti grew up in an environment where aesthetics prevailed, her mother being a beautician, owned a beauty salon and also made dresses which always fascinated her.

Elle est une mère de 27 ans, PDG de Zoule Talent Agency et Zoule Makeup, responsable de Baky Popilè. Sa famille provient du sud d’Haïti, plus précisément des Cayes. Elle a grandi à Port-au-Prince jusqu’à ce qu’elle soit âgée de 11 ans où elle s’est déménagée pour les États Unis. Matti a grandi dans un milieu où l’esthétique primait, sa mère étant esthéticienne possédait son salon de beauté et a également confectionné ses robes qui la fascinaient.

From a very young age, she wanted to be a fashion designer. Matti always knew that she would have her own company and that she would evolve in the world of entertainment. When she became a  young adult, she fell in love with makeup. At the time, she was working on creating a line and traveled to Haiti for inspiration. Matti instantly fell in love with making people feel good about themselves, allowing their natural beauty to shine through. And this is when her makeup career emerged.

De son très jeune âge, elle voulait être une créatrice de mode. Matti a toujours su qu’elle aurait sa propre compagnie et qu’elle évoluera dans le monde du divertissement. Quand elle est devenue une jeune adulte, elle est tombée amoureuse du maquillage. À l’époque, elle travaillait sur la création d’une ligne et s’est rendu en Haïti pour l’inspiration. Matti à instantanément tombée amoureuse de rendre les gens bien dans leurs peaux, ce qui permet leurs beautés  naturelle de briller à travers.  Et c’est là que sa carrière de maquillage a émergé.

Her professional makeup career began at the age of 19. It amazes Matti to know that nowadays people want to be makeup artists, that they see it as a profession and respect it in Haiti. She remembers when she first started everyone was a little doubtful of this topic, they only viewed it as a hobby. Everyone around her was a little skeptical because they thought it was just a faze in her life. Little did they know, she worked hard to learn the craft. When she started to take it seriously, everyone around her started to notice and she gave them no choice but to accept her desire.Today she is fortunate to say that she has amazing people around her to support her.

Sa carrière professionnelle débuta à 19 ans dans le domaine du maquillage. C’est étonnant, selon Matti que maintenant les gens souhaitent être des maquilleurs, qu’ils le considèrent comme une profession et le respectent en Haïti. Elle se souvient quand elle a commencé que tout le monde était un peu méfiant à ce sujet en la disant que ce n’est qu’un passe-temps. Tout le monde était un peu sceptique quant à ce qu’elle voulait faire parce que c’était une fureur dans sa vie où elle voulait juste s’amuser avec quelque chose. Ils ne savaient, elle a travaillé dur pour apprendre le métier.Mais plus qu’elle se prenait au sérieux, tout le monde l’avait pris au sérieux et elle ne leur a laissé d’autre choix que de l’accepter. Aujourd’hui elle a la chance de dire qu’elle a des gens merveilleux autour d’elle pour la soutenir.

Cassandra Chery Miss Universe Haiti 2017

When asked, Matti stated that being a makeup artist boils down to a single word « trust ». « Your customers hand you their self-confidence and tell you to make it come out in physical form »  Matti states. « It is an amazing and beautiful process » she continued. Customers trust makeup artists and expect a satisfactory result. According to her, we sometimes focus on minor imperfections and compare ourselves to others and we push our confidence away. She believes that any Queen who sits in her chair will be transformed into a goddess. »I absolutely love what I do! » she boldly states.

Pour Matti, être maquilleuse se résume en un seul mot « confiance ». « Vos clients vous donnent leur confiance en soi et disent de le faire sortir sous une forme physique», déclare Matti.  «C’est un processus incroyable et beau», elle a continué . Les clients confient aux artistes de maquillage et s’attendent à un résultat satisfaisant. Selon ses dires, nous nous sommes parfois concentrés sur des imperfections mineures et en nous comparant à d’autres.  Elle croit que toute reine qui se trouve dans sa chaise sera transformée en une déesse.  «J’aime absolument ce que je fais ! » elle affirme. 

When asked if anyone can be a makeup artist, Matti responded:  » A makeup artist is one who sees beauty without judgment. ». It is important to work with your client and to bring out their beauty, according to her. In her opinion, if someone does not already have this basic understanding they cannot be a makeup artist. It requires a lot of work as well as continuous education.

Interrogé à savoir si n’importe qui peut être un artist de maquillage , Matti a répondu :« un artist de maquillage est celui qui voit la beauté sans porter de jugement. ». Il est important de travailler avec votre client et pour faire ressortir leur beauté, selon elle. À son avis, si quelqu’un n’a pas déjà cette compréhension de base, il ne peut pas être un artiste de maquillage ou du moins un professionnel, cela nécessite beaucoup de travail ainsi que la formation.

Everyone she meets is a model: children, men, and women. « We should all learn from each other’s experiences, and share them with each other. We are all connected so why not? » Her fondest memories are the moments when customers respond well to the quality of the work that Matti and her team provide. One of her favorite memories is her first show in 2010 during Haiti’s Fashion Week. She does not really focus on the negative aspects of things and thinks that they are all valuable lessons. When asked if she wanted this career for a lifetime, she stated:  » Until death ». Matti tells us that she has a lot of different projects to undertake. Zoule is building its empire and she advises not to be shocked by what is to come.

Chaque personne qu’elle rencontre est un modèle : enfants, hommes, et femmes.  «Nous devrions apprendre des expériences des uns et des autres et partagez-les avec les autres. Nous sommes tous connectés alors pourquoi pas ? » Ses meilleurs souvenirs sont les moments où les clients réagissent si bien à la qualité du travail que Matti et son équipe fournissent. L’un de ses souvenirs préférés est son premier spectacle en 2010 lors de la semaine de la mode en Haïti. Elle ne se concentre pas vraiment sur les aspects négatifs des choses et pense qu’ils sont tous des leçons de valeur. Quand on lui demande que si elle voulait cette carrière pour longtemps, elle a déclaré « jusqu’à la mort ». Matti nous dit qu’elle a beaucoup de différents projets, qu’elle devait entreprendre. Zoule construit son empire et conseille de ne pas être choqué à ce qu’elle proposera. 

Listening to Matti, one could say that she is a pragmatic character, a woman who is goal oriented and who does things for her happiness so long as she does not hurt anyone in the process.  Her dream is to do Beyonce, Rihanna and Lupita’s makeups.  When it comes to competitions, she does not feel in direct competition because she still holds in mind that there is a multitude of clients and that one cannot cover everyone. When Zoule cannot cover a gig, Matti designates another artist that she knows will do a great job. « So, we push each other, » she says.

Haitian Designer Christelle Dominique done by Matti

Matti’s advice to young enthusiasts is as follows: « makeup is not something that you wake up and spontaneously say you’ll do. You must have a plan and know what you want to do. Like any career choice, it must be something that you really want and find the pros and cons. »

Les conseils de Matti pour les jeunes passionnés s’énoncent ainsi: «Le maquillage, ce n’est pas quelque chose que vous vous réveillez et dites spontanément que vous allez faire. Vous devez avoir un plan et savoir ce que vous voulez faire. Comme tout choix de carrière, il doit être quelque chose que vous voulez vraiment et rechercher les avantages et les inconvénients. »

More Of Matti’s Work 

Meet Stevenson Beraut (Brihanno)

This was said, « Makeup is an accessory indispensable to fashion ». EVOLUTION OF FASHION IN HAITI is pleased to bring you a story like no other of a makeup artist of great renown.

Ainsi fut dit « Le maquillage est un accessoire indispensable à la mode ». Sur ce, le staff d’EVOLUTION OF FASHION IN HAITI se fait le plaisir de vous apporter une histoire à nulle autre pareille d’un maquilleur de grande renommée.

Stevenson Beraut, better known by his artist name « Brihanno the Makeup Artist » is 21 years old and is from Port -au -Prince. His start in the field of makeup was at the age of 16, but his professional makeup career started 3 years ago.Since he was always a fashion lover, it was in 2011 that he began to do his cousins’ and his friends’ makeup. To use Brihanno’s own words « I did not make the choice to be a makeup artist, makeup chose me ».

Stevenson Beraut, plus connu sur son nom d’artiste « Brihanno le maquilleur » est âgé de 21 ans et est originaire de Port au Prince. Son début dans le domaine du maquillage fut à l’âge de 16 ans, mais maquilleur professionnel depuis 3 ans et membre actif de la Profamil. Étant donné qu’il a été toujours un amant de la mode, ce fut en 2011 qu’il commença à maquiller ses cousines et ses amies. Pour reprendre les dires de Brihanno « Je n’ai pas fais le choix d’être maquilleur, le maquillage m’a choisi. Je suis né avec ».

As for his experiences, one could understand a correlation with this quotation from Frederic Douglass « If there is no struggle, there is no progress ». In the beginning, it was not easy, the people in his neighborhood underrated him, his family did not want to support him and he almost gave up because of criticism, but now his family and friends support him. It could be said that he has worked really hard to get where he’s at in the world of fashion.

En ce qui concerne ses expériences, on pourrait comprendre une corrélation avec cette citation de Frédéric Douglass « S’il n’y a pas de lutte, il n’y a pas de progrès ». Au commencement, ce n’était pas facile, les gens de son quartier lui sous estimait, sa famille ne voulait pas l’appuyer et il a failli abandonner suite à des critiques subversives, mais maintenant sa famille et ses amis le supportent. On pourrait dire qu’il a beaucoup lutté pour arriver jusqu’ici afin de se tailler une place respectable dans l’univers de la mode.

According to Brihanno, being a makeup artist is the possession of an extraordinary intrinsic to give a new life to the face of the individual in front. His worst memory was when his makeup box was stolen, he remembers it as if it were yesterday. In terms of the present, he does not stop remembering when he was nominated to be among the best makeup artists of the year in 2016.

Selon Brihanno, être maquilleur, c’est la possession d’une qualité intrinsèque extraordinaire pour donner une nouvelle vie au visage de l’individu en face. Son plus mauvais souvenir fut lorsqu’on a volé sa boîte de maquillage, il s’en rappelle comme si c’était hier.En termes de moment qu’il ne cesse pas de se remémorer fut en 2016 lorsqu’il était nominé au rang des meilleurs maquilleurs de l’année 2016.


He would love to do Emeline Michel’s  make up because he loves her enormously. His inspiration and model is Patrick Simondac (Patrick Star).
For Brihanno, there is no competition because he knows what he’s doing and does it with love.  
According to Brihanno, makeup is a very profitable trade in Haiti when one is professional.

Emeline Michel est le personnage qu’il aimerait maquiller parce qu’il l’adore énormément. Sa source d’inspiration et modèle est Patrick Simondac (Patrick Star).
Pour Brihanno, il n’y a pas de compétition parce qu’on sait ce qu’on fait et on le fait avec amourBizarrement oui, selon lui, le maquillage est un métier très rentable en Haïti quand on est professionnel.


For the months to come, he would like to organize seminars in the provinces in Haiti because most people who live outside the capital have almost no idea of professional makeup. His personal touch as a makeup artist is a very fast technique where he replaces the white powder in place of the white concealer.

Pour les mois à venir, il aimerait organiser des séminaires dans les provinces parce que la plupart des personnes qui vivent à l’extérieur de la capitale n’ont presque pas d’idée du maquillage professionnel. Sa touche personnelle en tant que maquilleur est une technique très rapide où il remplace la poudre blanche à la place du concealer blanc.

To all the young people who would like to be a professional makeup artist, Brihanno tells you « Dare and the rest will come. We must have determination, dedication and a good self-esteem in relations to the country in which we live because people will not stop stigmatizing our choices and our desires « 

A tout les jeunes qui aimeraient être un maquilleur professionnel, Brihanno vous dit « Osez et le reste viendra. Il faut avoir la détermination, le dévouement et une bonne estime de soi par rapport au pays où nous vivons car on n’arrête pas de stigmatiser nos choix et nos désirs ».

More of Brihanno’s Work!!!

Meet Falonne Jean Marie (Faily Makeup)

Browsing through the lines of an inspiring story can be an enormous experience for readers. On that note, the staff of EVOLUTION OF FASHION IN HAITI invites you to read this story.

Parcourir les lignes d’une histoire inspirante est d’une utilité énorme pour vos expériences dans la vie. Sur ce, le staff d’EVOLUTION OF FASHION IN HAITI vous invite à lire une histoire à nulle autre pareille dans ses murs.

Born on January 23rd, 1992 in Port-au-Prince, her name is Marie Falonne Jean. A jovial and very talented young woman, she likes to encourage young people in one way or another. Apart from makeup, music and reading are her hobbies. From a very young age she always had a great liking for fashion. Her third hobby is art, drawing to be exact, but in general, she loves all that is artistic. From a very young age, Falonne remembers being attracted to the eyes of women who possessed an elegant and seductive face. But she was disappointed when she would look at badly drawn eyebrows and badly applied lipstick on women’s faces. She often said that instead of poorly wearing makeup, why not simply go without? 

Née le 23 Janvier 1992 à Port-au-Prince, elle s’appelle Marie Falonne Jean. Gentille, souriante et très talentueuse, elle aime encourager les jeunes d’une façon ou d’une autre. À part du maquillage, la musique et la lecture sont ses passe-temps. Dès son plus jeune âge, elle avait toujours un très grand penchant pour le fashion. Elle a commencé avec le 3e art, c’est-à-dire le dessin, mais en général elle a toujours aimé tout ce qui est artistique. Elle se souvient qu’à son jeune âge, elle était toujours attirée par le regard des femmes qui possédaient un visage élégant et séduisant. Mais, elle fut déçue quand elle contemplait le visage d’une femme avec des sourcils mal tracés et du rouge à lèvres mal appliqué, elle se disait souvent qu’au lieu de faire un mauvais maquillage, elle préférait ne jamais en faire.

At the age of 18 in her senior year of high school, Falonne was part of a group of people that attended a makeup seminar, an experience that had increased her desire in an extraordinary way for this field. Since then she has practiced following tutorials on YouTube and 5 years later, she decided to make herself known to the general public under the name of Faily. Makeup had become essential, a passion, a very great expression to Falonne. Since the seminar she fell in love with makeup, her mind was rested on that particular thing. Looking at the face of a woman without makeup, made her want to bring a better touch to their beauty. And then, she understood that she could not do without it and her love for this profession had become stronger and stronger. At first, to her family, it was a waste of time, but now everything is different, they understand better that Falonne loves very much what she does. When it comes to her friends, they were always encouraging Falonne, even more so now.

 Arrivée en classe terminale, à l’âge de 18 ans, Falonne était au rang d’un groupe de personnes qui suivait un séminaire sur le maquillage, une expérience qui a augmenté son désir d’une manière extraordinaire dans ce domaine. Depuis lors, elle exerce des pratiques en suivant des tutoriels sur YouTube et 5 ans après, elle a décidé de se faire connaître au grand public sur le nom de « Faily » qui était son pseudo depuis longtemps. Le maquillage était devenu pour elle un art essentiel, une passion, une très grande expression. Depuis le jour où elle a fait face au maquillage, tout son esprit se reposait tout le temps sur une seule et unique chose.Regarder le visage d’une femme sans maquillage, lui faisait penser qu’à apporter une meilleure touche à sa beauté. Et là toute suite, elle a compris qu’elle ne pourrait pas s’en passer de cela et l’amour pour ce métier était devenu de plus en plus fort.

 

In 2015, Falonne had the idea to integrate into the industry by giving her support to agencies, and as well as doing friend’s makeups, until she got wedding contracts, video, and advertising gigs, which she is still doing today. In 2016, she set out on social networks by creating her pages with the name Faily Makeup in order to expand her work. According to Falonne, being a makeup artist means bringing out the expression of art by using brushes to enhance the beauty already incarnated. Her best memory was the day she had a 16-people contract in one day for an advertisement and she had only 4 hours to finish her job. It was crazy but she did their full makeup, for males and females. In the end, everyone was more than satisfied, congratulated and thanked her.

En 2015, Falonne a eu l’idée de s’intégrer sur le marché en commençant à donner son support à des agences, maquiller des amies jusqu’à ce qu’elle a obtenu des contrats de mariage, de vidéo et de publicités jusqu’à nos jours.En 2016, elle a mis le cap sur les réseaux sociaux en créant ses pages avec le nom de Faily Makeup afin de mieux élargir son travail. Selon Falonne, être maquilleuse, c’est faire ressortir l’expression de l’art en utilisant de façon magique (i.e. d’une façon propre à soi même) les pinceaux pour ainsi apporter une touche nouvelle à la beauté déjà incarnée. Son meilleur souvenir fut le jour où elle a eu un contrat de 16 personnes en une journée pour une publicité et qu’elle avait que 4 heures pour finir son travail, c’était fou mais elle l’a fait (full make-up) pour toutes les filles et un garçon. À la fin, tout le monde était plus que satisfait et ne cessait de lui féliciter et de lui remercier, et parmi les filles, certaines disaient qu’elles voudraient rester avec ce visage parfaitement embellie.

Her bad memory was the day she crushed the only contour palette she had while she was working, it was stressful considering she did not have many products yet. The hardest moments of her life were when she had to do various things at once and had to manage everything else from her university studies, work, and her makeup career. According to Falonne, « Art cannot be expressed in any way, or by anyone. You must have it in your veins, feel it to perfectly bring it out. It’s a gift ». The most unforgettable moment was the day she had barely begun to learn to do a « full makeup » and had the idea to show it to one of the international makeup artists she loves very much Maryam Makeup.  Falonne followed her at the time on Snapchat and when Maryam saw her photos, she was very impressed and kept telling her that her work is very professional, that she adored the way she did her eyebrows. From this interaction with Maryam Makeup came a source of motivation.

Son mauvais souvenir fut le jour où elle a écrasé la seule palette de contour qu’elle avait pendant qu’elle était en plein travail, c’était stressant vu qu’elle n’avait pas encore beaucoup de produit tandis qu’elle commençait à peine. Les moments les plus dures de sa vie furent quand elle faisait diverses choses à la fois et qu’elle devait tout gérer : l’université, le travail, le maquillage.Selon les dires de Falonne, « L’art ne peut être exprimé n’importe comment, ni par n’importe qui. Tu dois l’avoir dans les veines, le sentir pour parfaitement le faire ressortir. C’est un don. »Le moment le plus inoubliable fut le jour où elle avait à peine commencé à apprendre à faire un « full make-up » et elle a eu l’idée de montrer cela à l’une des maquilleuses internationales qu’elle aime beaucoup « Maryam Maquillage ». Falonne lui suivait à l’époque sur Snapchat et en voyant la photo, elle était très impressionnée, elle ne cessait pas de lui féliciter et de lui dire que son travail est très professionnel et qu’elle adorait beaucoup ses sourcils. De cette interaction avec « Maryam Maquillage » provient une source de motivation.

Her most cherished dream is to do one of the international professional makeup artists’ makeup. Using Falonne’s words, « A makeup artist’s career is for life, regardless, you will remain a makeup artist ». « Many people write to me and I am pleased to know that I am their role model, that my touch is unique and that I am an inspiration to some.  » Says Falonne. She also has various models and each one is important in their own way, although she prefers Sonjdra Deluxe who is gifted with enormous speed when it comes to doing makeup.

Son rêve le plus cher est de maquiller l’une des maquilleuses professionnelles internationales, peu importe laquelle. Pour reprendre les paroles de Falonne, « Le métier de maquilleuse, c’est toute sa vie, indépendamment de n’importe quelle condition, elle restera et demeura maquilleuse». « Bien de personnes m’écrivent et ça me fait plaisir de savoir que je suis leur modèle, que ma touche est unique et que je suis une source d’inspiration pour certains. », nous confie Falonne. Elle a eu diverses modèles  et chacune était importante à leur façon, en outre elle préférait le plus Sonjdra Deluxe qui est douée d’une rapidité énorme.

Over the next few months, she hopes to offer every person who would like to learn or develop capacity in this field, by organizing practical seminars and tutorials. According to Falonne, everyone has a different touch, each person is good in their own way. Each one expresses themselves differently. Just be gifted, because the public chooses who they like, it is not a question of competition.

Durant les prochains mois, en ce qui concerne son environnement immédiat, elle compte offrir l’opportunité à chaque personne qui aimerait apprendre ou encore développer leur capacité dans ce domaine en organisant des séminaires pratiques et en donnant des cours particuliers. Selon Falonne, chacun a une touche différente, chacun est bon à sa façon, chacun s’exprime différemment. Il suffit d’être doué, car le public choisit qui il aime, ce n’est pas une question de compétition. Au début, pour sa famille, c’était une perte de temps, mais à présent tout est différent, elle comprend mieux que Falonne aime beaucoup ce qu’elle entreprend. Du côté de ses amis, ils étaient toujours encourageants, encore plus maintenant.

As she often mentions, « makeup is an art, if you love it and you feel the great desire to do it, do not hesitate. Be confident, do not let anyone discourage you and practice a lot because it is with practice and determination that you will improve your performance and be yourself. »

Somme toute, comme elle le mentionne souvent, « le maquillage est un art, si vous l’aimez et que vous sentez le grand désir de le faire, n’hésitez pas. Soyez confiant, ne laissez personne vous décourager et pratiquez beaucoup, car c’est avec la pratique et la détermination que vous allez améliorer votre performance et soyez vous-même. »

More of Faily’s Work!